Bienvenue sur le site web de la Maîtrise d’Ouvrage de l’Aéroport de Donsin

Actualités

Des ressortissants non résidants de la zone du projet de l’aéroport de Donsin à la rencontre de la MOAD.

[ 19 novembre 2015 ]
envoyer l'article par mail envoyer | Version imprimable de cet article Imprimer
JPEG - 38.1 ko
Les représentants de CIAD-BN (à gauche) lors de la rencontre

Pour réussir un projet comme celui de l’aéroport de Donsin, quoi de mieux que la communication et les concertations avec tous les acteurs impliqués ? C’est dans cet esprit que des représentants des ressortissants de la zone de Donsin ont pris langue avec la MOAD dans le but de passer en revue les difficultés, et voir les moyens de les résoudre. La rencontre s’est tenue le mardi 17 novembre à la MOAD. Ils devaient être cinq (05), ils étaient deux (02) finalement à faire le déplacement à la MOAD, tous deux responsables à la coordination d’initiatives et d’actions pour le développement Béoog-néré (CIAD-BN), une association qui regroupe au total 16 villages situés dans la zone d’influence du projet. Il s’agit du coordonnateur de l’association M. Joseph BONKOUNGOU, et M. François OUEDRAOGO, chargé du suivi des activités du projet de l’aéroport de Donsin. Ils sont eux-mêmes originaires de Tabtenga et de Nongstenga ; 2 villages affectés par le projet, mais résidants à Ouagadougou, et leur démarche s’inscrit dans le cadre de la défense des intérêts de leurs « parents » affectés par le projet de l’aéroport de Donsin. C’est ainsi qu’ils ont touché le Premier ministre, qui a instruit la MOAD et le Département du développement durable et de l’industrie(DDI) du Premier ministère de les rencontrer.

Lors de cette rencontre, le Directeur Général de la MOAD M. Edouard BOUDA était entouré de M. Denis TOE, responsable des activités socio-environnementales de la MOAD, M. Dô Pascal SESSOUMA responsable de la communication, et Jean-Jacques NIKIEMAdu DDI du Premier ministère. Les échanges ont porté essentiellement sur les conditions pratiques de la réinstallation des personnes déplacées, notamment la question des parcelles pour des jeunes couples formés après la fin des opérations de recensement, l’eau potable, l’assainissement, les sites pour les cimetières etc. Le DG de la MOAD a indiqué que certaines questions ne relèvent pas de la compétence de la MOAD mais des autorités administratives locales. Il a cependant indiqué que la MOAD se tient disponible pour aider à trouver une solution aux problèmes posés. Pendant plus de deux heures d’échanges, toutes les difficultés ont été abordées et les inquiétudes soulevées ont été apaisées. Les ressortissants ont salué la tenue de cette rencontre, et le DG de la MOAD les a exhortés à restituer les conclusions de la rencontre à leur base et à travailler dans le sens de l’apaisement car la MOAD ne travaille pas contre les populations de la zone de Donsin.

 

0 visiteurs en ce moment

 visites
Lettre d'information