Bienvenue sur le site web de la Maîtrise d’Ouvrage de l’Aéroport de Donsin

Mot du DG

envoyer l'article par mail envoyer | Version imprimable de cet article Imprimer

L’option stratégique de déplacer l’aéroport de Ouagadougou de son site actuel vers Donsin, en même temps qu’elle permet de résoudre l’épineux problème lié aux questions de sécurité et de sûreté aéronautiques nationales, traduit la volonté du Gouvernement de créer les conditions d’un développement harmonieux, respectueux de l’environnement tel que défini dans l’étude prospective Burkina 2025. C’est cette volonté qui s’est traduite par l’adoption du décret 2009-654/PRES/PM du 19 septembre 2009 instituant une maîtrise d’ouvrage « la maitrise d’Ouvrage de l’Aéroport de Donsin » à même d’assurer un pilotage conséquent de cet important projet névralgique dans le secteur des transports. L’exécution de ce projet s’inscrit dans le cadre global de la mise en œuvre de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD).

L’organisation des tables rondes des bailleurs de fonds du projet tenue les 19 et 20 octobre 2010 et tout récemment le 19 juin 2012 n’est que la traduction de cette volonté du Gouvernement à inscrire ce projet, combien ambitieux mais indispensable, dans les priorités de ses actions.

Pour sa mise en œuvre et sa gestion, il a été privilégié l’implication du secteur privé à travers un Partenariat Public Privé (PPP) alliant les intérêts publics et privés en mettant en place une structure d’économie mixte impliquant ces deux secteurs.

En vue de permettre l’exécution du projet dans de bonnes conditions et avec une certaine célérité en vue de l’atteinte des résultats escomptés, le Gouvernement a pris un certain nombre de dispositions. Au nombre de celles-ci, on peut citer, outre la création de la maîtrise d’ouvrage :

1. l’adoption du décret portant autorisation de l’exécution du projet ainsi que la déclaration d’utilité publique du site d’implantation du projet ;

2. l’implication des populations affectées par le projet dans le processus de leurs recasements et/ou indemnisations ;

3. la création d’un Comité Interministériel pour la mise en place d’une Société d’Economie Mixte chargée de la gestion de l’Aéroport International de Ouagadougou (CISEM-AIO) ;

4. l’adoption d’une stratégie de mise en concession de la gestion de l’aéroport international de Ouagadougou.

Par ces actions, le Gouvernement affiche clairement sa ferme volonté de voir se concrétiser ce grand projet qui, au-delà de la mise en place d’infrastructures aéroportuaires structurantes répondant aux normes internationales, constituera un véritable catalyseur pour la création d’un pôle de croissance dans les régions du Centre et du Plateau Central.

L’ambition affichée est d’accompagner tous les secteurs productifs par la mise à disposition d’infrastructures capables de booster la contribution du secteur aérien à la croissance et à la compétitivité de l’économie nationale.

A ce titre, l’ensemble des partenaires techniques et financiers ont, dans le cadre des différentes instances de concertation, exprimé leur engagement à accompagner le Burkina Faso dans la mise en œuvre du projet. Ils ont du reste confirmé cette participation lors de la 2ème réunion tenue en juin 2012 par l’annonce de leurs participations financières.

Ainsi, le projet de construction de l’aéroport de Donsin vient de franchir un pas décisif vers son envol. Il s’agira maintenant de fédérer tous les efforts en vue de l’aboutissement de ce projet combien important pour le Burkina Faso.

Le Directeur Général
Hippolyte LINGANI
Commandeur de l’Ordre National

 

1 visiteurs en ce moment

 visites
Lettre d'information